Transport: l’ESP et Oniva présentent le prototype de véhicule 100 % sénégalais pour remplacer les «7 places»

Transport: l’ESP et Oniva présentent le prototype de véhicule 100 % sénégalais pour remplacer les «7 places»

La société Oniva Sénégal a noué un partenariat avec l’Ecole supérieure polytechnique (Esp) de Dakar pour la conception d’un véhicule 100 % sénégalais inspiré du véhicule dit «7 places » et répondant à toutes les normes de sécurité. La cérémonie de lancement a eu lieu ce mercredi 1er décembre à l’Esp. Les deux structures ont signé une convention de partenariat en vue d’une coopération dans les domaines technique, technologique, commercial et managérial.

Afin de participer au renouvellement du parc automobile très abîmé qui datent et causent d’énormes dégâts, la société Oniva et L’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) ont procédé au lancement du véhicule 100 % sénégalais. Un véhicule de fabrication locale conçu expressément pour remplacer le parc de véhicules dits « 7 places » en voie de suppression du marché national.

 Le directeur de l’Ecole Supérieure Polytechnique s’est réjoui de la signature de Convention de partenariat qui va lier les deux structures dans les prochaines années. « L’ESP regroupe en son sein toutes les compétences dont vous aurez besoin pour développer et pérenniser votre activité qui va apporter une plus-value à notre cher pays. Le remplacement des voitures 7 places est d’une urgence absolue pour notre pays », a déclaré Pr Falilou Mbacké Sambe, directeur de l’ESP. 

Il a tenu à rétablir la vérité sur ce projet. Selon lui, le prototype présenté a été fabriqué aux Etats Unis. « L’ESP a été associée à ce projet pour la consultation et étude de projet, conception, développement et réalisation de projet. L’ESP pourrait être associée dans la conception et la fabrication de pièces d’échange de ce véhicule. Ce qui nous permettra de capitaliser une expérience que nous n’avons jamais eu en matière de technologie automobile », a-t-il précisé. 

La directrice d’annoncer que c’est une fabrication locale « Made in Sénégal ». « C’est une distribution avec des ventes directes ce qui représente une économie entre 25 et 40 % des coûts de fabrication. Tout le cadre et la main d’œuvre sera sénégalaise. Le Sénégal a tout ce qu’il faut en matériel, en ressources humaines et en matière grise », a fait savoir Mme Astrid Ruiz Thierry.

Universcite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *